20 décembre 2007

Lamartine

Grands porches d'entrées pour accéder à ces logements (sociaux ?) qui ne sont pas sans rappeler l'ère romaine. Chacun aura sa conception de la chose mais une résidence aussi majestueuse ne devrait pas être cachée derrière une école et un hôpital. Cela nous change bien des constructions modernes plates que nous connaissons. Non pas que les toits soient plats, il semble qu'on en soit sorti, mais plates au sens où il n'y a, à mon sens, aucune audace architecturale. Nous sommes dans l'ère du consensuel et de l'asseptisé... Je ne sait pas si c'est dommage mais c'est comme cela. Cette bâtisse a le mérite d'attirer l'oiel par ses imposantes entrées et c'est cela qui fait l'âme d'une ville : l'audace. Mais attention : trop d'audace tue l'audace.. "A construire avec modération" !

2 commentaires:

Chieuvrou a dit…

Tout en n'étant pas fondamentalement en désaccord avec l'appréciation que vous portez sur cette résidence, je lui trouve quand même pour ma part, surtout lorsqu'il a plu, un faux air de palais de Ceauşescu. En moins hideux et en moins délirant, naturellement.

Mathieu a dit…

Disons que ça a le mérite d'être imposant et original. La comparaison est intéressante d'autant plus qu'elle dénote que le bâtiment ne passe pas inaperçu à vos yeux... Très bonnes fêtes de fin d'année !